#jukebox littéraire

La ballade de Lucy Jordan, dans l’album Broken English de Marianne Faithfull – une mélodie qui vous emporte et l’histoire de Lucy Jordan, dont on imagine qu’elle aurait pu lire cette même phrase. Entrelacs des époques, des états d’âmes, beauté des personnages font dialoguer ensemble ces deux phrases, ces deux mélodies. Littérature et Rockn’Roll se répondent.  

Elle avait toujours le sentiment qu’il était dangereux de vivre, ne serait-ce qu’un seul jour.

Mrs Dalloway – Virginia Woolf

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s